Comment choisir les portes intérieures

Le canapé Chesterfield, un classique toujours à la mode…
avril 9, 2021
Comment calculer la taille du parquet à acheter ?
avril 9, 2021

Les portes intérieures sont très importantes non seulement parce qu’elles servent à séparer les pièces et à garantir l’intimité, mais aussi parce qu’elles constituent un élément important du mobilier .

Le choix n’est pas facile, car il existe de nombreux types, variables en fonction des caractéristiques esthétiques et fonctionnelles, mais les principaux éléments à évaluer sont les matériaux avec lesquels ils sont fabriqués et le système d’ouverture qui les caractérise.

A quoi ressemble une porte intérieure ?

Une porte est constituée de plusieurs éléments :

– La porte

– Le cadre fixe, constitué d’une traverse et de deux meneaux latéraux

– Le faux cadre, monté dans le mur du compartiment de la porte

– Les couvertures en fil métallique, utilisées pour couvrir les joints entre le mur et le cadre

– Les charnières

– La serrure

– la poignée.

Les matériaux :

Les portes en bois

Les portes en bois sont principalement utilisées dans l’environnement domestique, même si les portes en stratifié qui ne sont plus aussi mauvaises que celles du passé sont de plus en plus courantes ces derniers temps et peuvent donc représenter une alternative intéressante.

Parmi les portes en bois, il faut cependant distinguer celles en bois massif et celles en nid d’abeille.

Portes en bois massif

Une porte en bois massif est généralement constituée d’une structure en contreplaqué recouverte de placages de bois. La porte en bois massif n’est pas nécessairement la meilleure solution du point de vue de la qualité, car beaucoup dépend de l’essence choisie et de la bonne qualité du matériau.

Les prix d’un bon produit varient entre 450 et 900 euros.

Portes en bois à vantail creux

Les 90 ème portes en bois produites sont du type à vantail creux. En pratique, la feuille a une structure interne en nid d’abeille entourée d’une structure périmétrale en carton. L’ensemble est généralement recouvert d’une couche de MDF hydrofuge pour bien résister à l’humidité, recouverte d’une couche supplémentaire de stratifié utilisé pour reproduire la finition souhaitée.

Une porte de ce type, laquée ou peinte à pore ouvert pour révéler la finition du bois, peut coûter entre 350 et 700 euros.

Portes stratifiées

Les portes en stratifié, en revanche, sont les moins chères, et peuvent généralement être achetées dans les supermarchés jusqu’à 100 euros.

Ces dernières années, cependant, les entreprises manufacturières se sont orientées vers la production de stratifiés de meilleure qualité, avec un grand soin également dans la finition extérieure.

Ces portes sont vendues sur le marché à environ 250 – 300 euros et sont généralement dotées d’un revêtement stratifié ou ABS qui protège la structure interne, plus vulnérable à l’humidité dans les cuisines et les salles de bains, par exemple.

Ce sont les solutions les plus courantes sur le marché, mais bien sûr, les plus particulières ne manquent pas, comme les portes en verre, en plastique ou en métal.

Le mécanisme d’ouverture des portes

Une autre distinction à faire entre les différents types de portes intérieures, concerne le mécanisme d’ouverture, qui peut être :

–  A charnière
–  Pliable
–  Coulissant à l’extérieur
–  Coulissant à l’intérieur du mur
–  Au ras du mur.

Portes à charnières

Les portes à charnières sont traditionnellement les plus utilisées, avec un ou deux battants, s’ouvrant vers l’intérieur ou vers l’extérieur. L’espace qu’ils occupent est évidemment celui qui correspond au rayon d’ouverture de la feuille. Ils peuvent avoir des charnières visibles ou cachées.

Portes pliantes

La porte pliante, composée de deux segments qui se replient l’un sur l’autre, est un peu inconfortable à utiliser et peu commune, mais il est utile de réduire la taille de la porte lors de l’ouverture, en cas de manque de place. Il peut donc être particulièrement utile pour les espaces tels que les placards, les placards de plain-pied ou les salles de bains.

Portes coulissantes : mur extérieur et intérieur

Les portes coulissantes, en revanche, sont beaucoup plus courantes pour surmonter le problème de l’espace.

Les portes coulissantes extérieures nécessitent une sorte de rail, en bois ou en métal, pour faire coulisser la porte.

Ils ont toutefois l’inconvénient d’occuper une partie du mur lorsqu’ils sont ouverts, où vous ne pourrez pas disposer de meubles ou de tableaux car, sinon, ils gêneraient le coulissement.

C’est pourquoi les solutions coulissantes à l’intérieur du mur sont devenues très populaires ces dernières années, mais elles nécessitent l’installation de contre-châssis spéciaux pour le coulissement de la porte. Il s’agit donc d’une solution qui ne peut être mise en œuvre que dans le cas de nouvelles constructions ou de rénovations importantes.

Au ras du mur

Enfin, la tendance la plus récente est celle des portes au ras du mur, sans cadre extérieur et complètement coplanaires au mur. Leur principale caractéristique est la possibilité d’être traités avec la même finition que le mur dans lequel ils sont logés, pour un effet de continuité absolue.

Mesures à prendre en compte lors de l’achat d’une porte

Lors de l’achat d’une porte, pour un appartement en construction ou en reconstruction, les mesures à envisager sont les suivantes :

– Largeur de la fente

– L’épaisseur de la paroi

– Hauteur mesurée à partir du sol fini

Dans une maison déjà finie, seules les portes sont généralement remplacées. Dans ce cas, la largeur du compartiment, y compris les cadres, doit être prise en compte.

Une fiche technique doit être délivrée par le concessionnaire au moment de l’achat, contenant les informations suivantes :

– Matière première

– Instructions d’installation

– Les instructions d’entretien