Tendance : séparer la cuisine du salon par une verrière d’intérieur !

canapé club cuir
Pourquoi opter pour un canapé club cuir ?
novembre 18, 2019
Les accessoires pour une déco de Nöel qui sent bon la tradition
janvier 27, 2020

Actuellement, la verrière a le vent en poupe. De plus en plus de personnes veulent en installer à l’intérieur de leurs maisons. Ils choisissent surtout de l’utiliser comme cloison pour séparer le salon avec la cuisine. Elle donne également un nouveau décor de style ateliers d’artistes ou une ambiance industrielle. Les premiers modèles de verrière balcon ont commencé à voir le jour au 21ème siècle. Ce modèle est un genre de fenêtre ouvrant à 90 degrés à l’intérieur (la partie au sol ainsi que la partie garde-corps) se fabrique entièrement en verre. Le but de cette verrière-balcon est d’agrandir l’espace intérieur d’une maison. Les propriétaires de ce dernier pouvaient alors gagner quelques mètres carrés sans pour autant investir beaucoup d’argent dans la rénovation complète d’un nouveau balcon. En plus, l’éclairage naturel pénètre beaucoup mieux l’intérieur avec ce genre de modèle. Mais l’utilisation de la verrière d’intérieur a également pour but de restreindre les odeurs de cuisson entre le salon et la cuisine sans pour autant diminuer l’éclairage de cette dernière pièce.

Qu’est-ce qu’une verrière d’intérieur

Pour définir la verrière de façon architecturale, il s’agit d’une surface vitrée de dimension assez grande. C’est aussi cette dimension très large qui caractérise son nom et le différencie des vitres traditionnelles ou des vitrages. Pour la caractériser, une verrière est plus complexe au montage, que ce soit à l’horizontale ou au vertical, comparé aux autres aménagements en verre. Pour une verrière du style vertical par exemple, elle s’intègre à la façade d’une maison. Cette méthode était déjà utilisée pendant le moyen âge pour la construction des vitraux d’une église. Mais la mise en place d’une verrière horizontale est plus complexe et plus difficile. Elle requiert une structure en verre beaucoup plus fin comparé aux styles verticale. C’est pour cela que sa découverte a attendu l’utilisation de l’acier au 18ème siècle avant d’avoir des verrières à grande dimension. De nos jours, cette architecture se retrouve le plus souvent en intérieur comme dans la salle de bain, dans le salon, ou dans les autres pièces de la maison. Il s’utilise également en tant que décor. C’est surtout le cas dans les lofts qui doivent conserver le style industriel d’un bâtiment. Mais d’autres personnes l’utilisent également en tant que simple cloison pour séparer une pièce d’une autre sans pour avoir à augmenter les luminaires à l’intérieur de la pièce cloisonnée.

L’utilisation d’une verrière dans une maison

Les premiers modèles de verrières s’utilisaient autrefois pour la construction d’une serre ou d’une orangerie. À cette époque, elle avait pour but de préserver les plantes et toutes les autres espèces végétales à l’intérieur du froid hivernal ou des intempéries. Ces premiers modèles étaient des ouvrages scientifiques d’autrefois. Elles étaient les premières architectures d’un bâtiment fabriqué entièrement en verre. Ce qui inspira certaines personnes à inventer les jardins botaniques. Puis au fil du temps, la verrière commença à se développer. Il se retrouva alors dans les grands magasins, les châteaux, les gares, etc. Ces évolutions lui ont alors fait perdre son premier objectif pour l’utiliser en tant que jardin d’hiver ou pour l’utiliser en tant qu’élément décoratif. Actuellement, il s’utilise même en tant que passages couverts (il s’agit d’un passage où le toit est fabriqué en verre. Ce genre d’architecture se retrouve par exemple à Paris Île-de-France ou dans les autres grandes villes). Ce genre d’ouvrage a pour vocation de protéger les citoyens contre les intempéries tout en apportant beaucoup de lumière. L’une des verrières mondialement connues est celle du Grand Palais à la capitale de France. Il s’agit d’un monument historique très célèbre. Mis à part ces différentes utilisations, l’une de ses origines se trouve être les ateliers d’artistes au19ème siècles. Ces ateliers demandés beaucoup d’éclairage pour que les artistes puissent y travailler. Voilà pourquoi ils ont installé des verrières sur la façade nord de la pièce pour que la lumière du soleil puisse y pénétrer parfaitement. C’est pour cette raison que la verrière d’atelier incarne la révolution dans l’art, mais aussi dans l’architecture.

Différence entre une verrière et une véranda

Beaucoup de personnes ne savent pas différencier une verrière et une véranda, pour y mettre un terme à cette histoire, la première architecture se compose d’une structure et d’un vitrage tandis que la véranda est une pièce comme toutes les autres d’une maison. Pour la structure d’une verrière, elle se compose normalement d’acier. Ce matériau est le plus utilisé pour les verrières d’extérieurs parce qu’avec sa solidité, il pouvait garder son aspect à travers le temps. Mais pour une construction en intérieur, il est maintenant possible d’utiliser une structure en aluminium ou en bois. Quant à une véranda, comme cité ci-dessus, il s’agit d’une pièce à part entière. Elle peut se fabriquer avec plusieurs matériaux tels que le bois, l’aluminium ou le PVC. De plus, si la verrière fait partie de la structure de la maison qu’il faut penser avant la construction, la véranda elle, peut se fabriquer ultérieurement. Autrefois, la composition de la verrière était d’un simple verre normal, mais avec l’évolution il se fabrique un vitrage feuilleté de sécurité avec 2 feuilles de verre séparé entre eux par un film protecteur. Cela a pour avantage de le protéger contre la projection de débris, mais aussi de maintenir en place les feuilles. Concernant les modèles, il existe maintenant des verres opaques, de couleur avec une ouverture de verrière coulissante ou pivotante, etc. Les constructeurs ont imaginé d’innombrables modèles afin de satisfaire les besoins de chaque client (verrière avec porte ou fenêtre, verrière sur mesure, etc.).

Avantages d’une verrière

Actuellement, la verrière est devenue très prisée, mais contrairement à son utilisation dans les décennies précédentes, il s’utilise de plus en plus en tant que décoration d’intérieur. Son nom verrière d’atelier, provient surtout des ateliers de travail des peintres. Il s’agit d’une verrière cloison ou à demi-cloison mise en place dans le but de séparer une pièce. Son avantage est de séparer une pièce en deux pour le délimiter tout en gardant la luminosité entre eux. Il est idéal à installer dans les petites salles pour en créer deux espaces bien distincts. Une pièce pourra alors s’utiliser comme bibliothèque par exemple ou pour d’autres possibilités. Avec un double vitrage, il est alors possible d’obtenir une isolation acoustique entre les deux espaces. Pour ceux qui possèdent une cuisine de style « américaine », mais qui souhaitent éviter que l’odeur de cuisson se propage dans tous le salon, séparer les deux pièces à l’aide d’une verrière devient très avantage. Ils pourront alors rester dans le salon et peuvent en même temps regarder à travers les vitres ce qui se passe dans la cuisine.

Le choix des matériaux pour sa verrière

L’installation d’une cloison en verre peut se réaliser avec tous les modèles d’architecture d’une maison. Mais il est important de bien sélectionner les matériaux à utiliser pour qu’elle puisse correspondre à la décoration. Pour un salon de type rustique, la verrière de style moderne est donc à proscrire. Le mieux dans ce genre de cas c’est d’utiliser une structure en bois. Par contre, pour donner un aspect industriel à la déco, l’idéale reste la structure en acier ou en aluminium. La couleur ainsi que la mesure de la verrière peuvent ensuite être déterminées avec le professionnel en charge de l’installation.