Un mur végétal dans votre salon ? Mode d’emploi !

pieds de table
Les différents styles de pieds de table
juillet 21, 2020
Meubles et accessoires déco : les ingrédients clés pour une déco cocooning au salon
décembre 29, 2020

Dans une maison ou un appartement, il existe toujours des endroits que tout le monde pense être condamné. C’est surtout le cas des murs, beaucoup pensent que ces derniers sont obligés de rester nues. Mais il reste tout à fait possible de décorer le salon par exemple grâce à un mur végétal intérieur. Cloisons et parois, quelles que soient leurs tailles, ils peuvent facilement accueillir un support verdoyant pour décorer l’intérieur. Il s’agira alors d’une véritable composition végétale qui offre l’opportunité de faire du jardinage dans un appartement. Mais cela demande quelques contraintes sur le plan technique, tel que la mise en place d’un petit système d’irrigation. Concernant ce dernier, il faudra choisir un système hydroponique accompagné d’un réservoir et d’une pompe à eau qui permettra de faire monter des gouttes d’eau au-dessus du mur végétalisé.

Définition du mur végétal et son emplacement idéal

Il s’agit d’un mur sur lequel est fixé un support (des panneaux muraux munis de pots à alvéoles ou autres) qui accueillera des plantes à usage décoratif d’intérieur ou pour un petit potager vertical. Ce principe reste le même, mais les modèles de plantes à installer peuvent différer selon les goûts de son propriétaire. Il faut dire que les plantes intègrent de plus en plus les décorations intérieures. Ils se retrouvent dans le salon dans un pot posé au sol, sous forme de mur végétalisé, etc. D’ailleurs, un jardin vertical peut tout à fait faire office de tableau décoratif.Lors du choix de l’emplacement, il faudra que ce dernier soit lumineux. Le choix de la plante à utiliser devra également être conforme à la température et de l’humidité d’une pièce. Un cactus par exemple, ne demande pas beaucoup d’humidité et apprécie les endroits à haute température. Par contre, une fougère demandera beaucoup d’eau pour qu’elle puisse se développer. Ce type de décoration végétal est très prisé par ceux qui ne possèdent pas beaucoup de temps pour l’entretien d’un petit jardin. Avec l’installation hydraulique mise en place dessus, il suffit seulement d’enlever les feuilles mortes de temps en temps et de couper quelques plantes qui dépassent la décoration et l’entretien est fini. De plus, cette décoration végétale peut survivre plusieurs années si son propriétaire l’a bien conçu et l’a entretenu comme il se doit.

L’avantage de mettre un mur végétal chez soi

Pour ceux qui ont déjà pu voir en direct un jardin babylone pousser en intérieur ou sur la façade, ils peuvent admirer un véritable chef-d’œuvre vivant sur un mur. Son épaisseur de quelques centimètres seulement lui procure l’avantage de se faire discret dans la déco tout en étant élégant. Il se mettra tout à fait à son aise sur un mur de la cuisine, dans le salon ou toute autre pièce de la maison. À son origine, la plante rejette de l’oxygène et le purifie à l’aide de la photosynthèse. Une maison possédant cette décoration murale n’aura alors plus besoin d’installer d’autres outils de purification d’air chez eux. Selon une étude, une plante peut purifier l’air et enlever les poussières jusqu’à 20 % si elle est en bonne santé. De plus, l’air emmagasiné en intérieur est plus pollué à ceux de l’extérieur. Grâce à une plante, cette dernière pourra abaisser le taux de gaz carboniques dans une pièce et régularisera également l’humidité (émission de vapeur d’eau). Cette décoration est donc très importante surtout dans les zones urbaines. Mis à part cela, un jardin vertical procure une bonne ambiance sonore. Avec ses différentes couches à poser successivement, il contribue à atténuer l’écho dans une pièce.

Le mode de fonctionnement du mur végétalisé

Il faut se rappeler que même à titre décoratif, un mur végétalisé reste une plante vivante. Elle aura donc besoin d’eau, de lumière de nourriture et de la chaleur pour vivre. Mais comparé aux autres plantes mises en pot ou dans le jardin, son mode de fonctionnement diffère un tout petit peu. Concernant l’approvisionnement en eau par exemple, les concepteurs utilisent un substrat artificiel qui sert à fixer les racines végétales et pour lui apporter la nourriture dont la plante a besoin. Ce type de culture végétal hors du sol s’appelle hydroponie. Il est également possible d’utiliser des substrats naturels conservés dans des petits bacs. Dans ce genre de cas, l’approvisionnement en eau se réalisera manuellement ou à l’aide d’irrigation automatisée. Concernant l’irrigation, si elle utilise un circuit ouvert, elle fonctionnera grâce à la pression hydraulique utilisée dans la maison. L’eau en surplus s’évacuera alors dans les égouts. Le problème avec cette méthode c’est qu’elle consomme beaucoup d’eau et le surplus rejeté dans les égouts deviendra chargée d’engrais.  Pour réaliser des économies, l’idéale c’est d’utiliser l’irrigation en circuit fermé. Ainsi, les surplus non consommés par la plante pourront se réutiliser pour l’arroser à chaque fois. Par contre, le prix de l’équipement d’une irrigation à circuit fermé est plus cher, comparé à la première méthode et il faudra aussi se procurer d’un système d’analyse de la qualité de l’eau (à utiliser pour vérifier la bonne qualité du surplus pour une prochaine réutilisation).

Les différents besoins du mur végétal

Même si une plante demande de l’eau pour survivre, ce n’est pas son seul besoin. Afin de bien se développer, elle requiert aussi des apports en sels minéraux, en d’autres termes, de l’engrais. Les magasins spécialisés dans ce domaine en proposeront de nombreuses marques, mais le mieux c’est d’opter pour les engrais organiques naturels. Ce produit respecte l’environnement et ses composants ne possèdent pas de produits chimiques de synthèse. Le jardin vertical intérieur requiert également de la luminosité pour se développer. Sans  la lumière, aucune plante ne peut survivre et c’est aussi le cas de ce décor végétal intérieur. Cela leur permet de mélanger l’eau avec le gaz carbonique pour obtenir de la matière végétale. Il faudra alors l’éclairage naturel pour la plante. Mais pour ceux qui possèdent une maison dont la lumière du jour pénètre que très peu l’intérieur, il est possible de le remplacer avec un dispositif d’éclairage d’appoint (il est même conseillé de l’utiliser pour les maisons bien éclairées). Ainsi, les plantes peuvent fleurir parfaitement.

Les différents modèles possibles de murs végétaux

Les premiers murs végétaux ont été aperçus depuis des décennies. Au fil du temps, la diversification des plantes verticales s’est développée pour satisfaire les demandes. Il est maintenant possible de choisir parmi plusieurs types décor en mur végétal pour son salon. Il y a par exemple les plantes grimpantes qui utilisent un système hydroponie. Il prend ses racines dans une nappe en feutre horticole ou dans une laine organique. Il existe aussi des murs avec des bacs composés de substrat traditionnel utilisé pour la culture de plante en hydroponie. Si cette technique de bacs est bien conçue, la décoration végétale pourra survivre pendant des décennies. Pour cela, il faudra enlever les feuilles mortes plusieurs fois par nans et remplacer les plantes qui flétrissent. La vérification du système d’irrigation devra aussi se réaliser régulièrement pour éviter l’encrassement (cela se produit souvent sur les gouteurs). Mais le plus important dans l’entretien c’est de toujours vérifier le taux d’acidité. Ce dernier devra toujours se stabiliser pour avoir une plante en bonne santé chez soi. Pour le vérifier, il faudra utiliser du papier pH (également appelé PH-mètre). Le résultat devra rester entre 5,5 et 6,5. Le changement de solution nutritive peut changer ce taux d’acidité, ce qui implique une surveillance régulière.